Lorsqu’on aborde le sujet de la généalogie

lorsque l’on aborde le sujet de la généalogie que ça soit entre amis en famille où même au travail, j’ai toujours été étonné par les réponses des gens :

Soit la personne semble intéressée et demande à en savoir plus (mais n’a souvent pas le temps de s’y pencher)…

soit la personne limite se braque en disant de facto “oh non ça ne m’intéresse pas”

Mais en voulant savoir pourquoi :

La personne réponds “tu comprends il paraît que ma grand-mère n’était pas nette et puis cela m’embête de savoir, tu comprends ?

Immédiatement on touche à un point sensible, celui de la famille.

Les gens n’aiment pas qu’on rentre dans leur intimité familiale.

En même temps c’est normal.

Simplement, il ne s’agit pas de faire de la généalogie intrusive mais de la généalogie pédagogique.

C’est tellement mieux d’expliquer la méthode pour retrouver ses ancêtres que de les faire culpabiliser s’il ne veulent pas savoir pourquoi leur grand-mère avait des secrets de famille.

Et puis tout dépend des objectifs de chacun.

Il y a du monde lorsqu’il s’agit de retrouver l’oncle riche d’Amérique disparu récemment où bien de vérifier l’âge de Jeanne Calment.

La généalogie est une passion, la recherche de ses ancêtres, retrouver ses origines.

Des fois les conversations généalogiques dérapent sur des problèmes d’héritage et c’est dommage car les échanges d’informations généalogiques deviennent compliqués.

Bref, j’ai toujours été étonné par la réaction des gens lorsque l’on aborde la généalogie.

Laisser un commentaire