L’exposition « Napoléon et l’Europe » aux Invalides à Paris

L’exposition « Napoléon et l’Europe » se tient actuellement aux Invalides jusqu’au 14 Juillet prochain. Cette exposition témoigne de l’ambition européenne de Napoléon Bonaparte entre 1793 et 1815. Le parcours de visite montre sa politique d’expansion en Europe, et, en contrepoint, les réactions multipes, d’adhésion ou de résistance, qu’elle a suscitées dans de nombreux pays européens; il présente aussi les conséquences et les traces profondes que le règne de Napoléon a imprimées sur l’Europe. Avec 250 oeuvres d’art, objets et documents prêtés par une cinquantaine de musées et institutions européennes.

Mon avis : très belle exposition mais une absence totale de détails sur les conditions de vie des soldats ayant participés à l’ambition européenne de Napoléon.

Exposition Napoléon et l'EuropeEn 1793, Napoléon Bonaparte commande l’artillerie au siège de Toulon. Onze ans plus tard, il devient, à 34 ans, empereur des Français.

Cette ascension fulgurante résulte de la conjonction de deux facteurs principaux. D’abord la guerre, qui oppose la France révolutionnaire aux principales puissances européennes depuis 1792, fournit au jeune officier d’exeptionnelles conditions d’avancement. Ensuite l’instabilité politique caractéristique de la période révolutionnaire lui donne les moyens de ses ambitions.

Victorieux, charismatique, Bonaparte conquiert le soutien d’hommes influents tels que Carnot, Robespierrre et Barras, puis s’impose en France comme une personnalité politique de premier plan.

En Italie, en Allemagne, au royaume Uni, les journaux suivent les exploits des acteurs de la Révolution et participent à l’émergence d’un nouveau héros. A Londres paraissent dès 1797, les premières biographies du jeune général qui le présente comme le défenseur de la paix et de la liberté.

La campagne d’Egypte, le coup d’Etat de Brumaire et surtout par la suite, la proclamation de l’Empire en 1804 tempèrent cependant ces enthousiasmes, à l’image de Beethoven modifiant la dédicace de sa symphonie héroïque….

Au début du musée on découvre une frise relatant les principales dates clés de la carrière de Napoléon :

La frise de NapoléonOn y découvre les guerres de coalitions, l’insurrection Espagnole, de la révolution jusqu’à sa mort le 05/05/1821.

La guerre de coalition

 

 

 

Incendie de Moscou

quelques armesbataille de Trafalgar

 

 

 

 

 

Incendie de Moscou

 

 

ci-dessus – bataille de Trafalgar

 

J’aime beaucoup cette image montrant Napoléon arrivant sur l’ile d’Elbe. L’empereur déchu, courbé sous le poids de la défaite, emporte avec lui le Code civil, une longue-vue – attribut du stratège – et divers décrets :

L'arrivée de Napoléon sur l'ile d'Elbe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 31 Mars 1814, Napoléon 1er est à Fontainebleau, entouré de ses derniers fidèles. Il envisage une offensive pour libérer la capitale, mais y renonce sous la pression de ses maréchaux. Au même moment, lae Sénat vote sa déchéance. Il tire les conséquences de la situation politique et stratégique en abdiquant le 6 Avril 1814. Les alliés lui accordent la souveraineté de l’Ile d’Elbe, une petite île de 222km² et de 12000 habitants, au large de la Toscane. Pendant 300 jours, il gère personnellement son domaine, aidé de quelques fidèles.

Le 18 Juin 1815, l’armée française est écrasée à Waterloo. Vaincu, Napoléon est contraint d’abdiquer une seconde fois le 22 Juin 1815.

Le champs de bataille de Waterloo :

Le champs de bataille à Waterloo

 

Allez, il reste beaucoup de choses à découvrir dans cette exposition !

Que pensez-vous de la défaite de napoléon à Waterloo ?