Nos ancêtres les Magdaléniens il y a 13000 ans sur le site archéologique d’Etiolles (91)

Le site d’Etiolles (91) à été découvert en 1971 et permet de découvrir le mode de vie des chasseurs-cueilleurs nomades de l’époque magdalénienne il y a 13000 ans, les fouilles archéologiques s’y poursuivent encore. Les 22 et 23 Juin sont le week-end archéologique annuel. Ce site accueille les élèves archéologues qui se relaient chaque été pour creuser le sol. Patience et précisions sont requises.

Nos ancêtres les magdaléniens

Les Magdaléniens utilisaient des tentes en bois et en peaux qui ont été redécouvert. Ici pas de peintures rupestres mais du silex de bonne qualité. Ce sont les limons de débordement de la seine qui ont sédimenté les vestiges. Sur plusieurs mètres il y a une accumulation des différentes zones d’occupations. Ils chassaient les rennes et les derniers Mammouth. Après leurs passages ils laissaient leurs détritus qui aujourd’hui nous renseignent sur leurs modes de vie.

Voici les différentes analyses effectuées lors des fouilles archéologiques :

  • La sédimentologie (étude des dépôts fluviaux)
  • La palynologie (étude des grains de pollens et spores fossiles)
  • La malacologie (étude des mollusques fluviatiles et terrestres)
  • L’archéozoologie (étude de la faune)

Voici comment les Magdaléniens taillaient les silex pour créer des armes, des outils :

Comment tailler le silex

Les lames pouvaient atteindre 40cm et pour preuve voici une démonstration ci-dessus pour obtenir une telle lame de silex.

A partir de ce bloc (le nucléus), l’homme va produire des percussions à l’aide d’une massette bien ciblées pour obtenir des lames sur la longueur du bloc. Le point d’impact est très précis avec un certain angle et s’effectue sur le haut du profil. L’onde de choc se propage et par un bruit bien caractérisé comme si une verre se brisait, la lame se détache du bloc. La lame peut être encore taillée pour faire par exemple un grattoir pour travailler la peau.

le silex

Malheureusement, je n’ai pas pu aller sur le site ou les fouilles sont effectuées (dans le hangar ci-dessous), les inscriptions étant complètes.

Petite vidéo du site archéologique d’Etiolles :

Hangar où sont effectué les fouilles archéologiquesCi-contre, le fameux hangar où sont effectués les recherches archéologiques. Il faut attendre l’année prochaine pour revenir ! Les inscriptions étant complètes !

 

Quelques archéologues connus :

Heinrich Schliemann (1822-1890), archéologue Allemand connu pour avoir découvert les villes de Troie en et de Mycènes.

Jean François Champollion (1790-1832) connu pour le déchiffrage des hiéroglyphes grâce à la pierre de Rosette

Howard Carter qui le 26 Novembre 1922 a découvert la tombe de  Toutankhamon dans la vallée des rois.

Quelques découvertes archéologiques à ne pas manquer !

Le site de Machu Picchu découvert par l’Américain Hiram Bingham le 24 Juillet 1911

Pompéi où l’architecte Domenico Fontana qui en 1592 lors du creusement d’un canal, découvrit quelques plaques de marbres, monnaies et édifices antiques dont certains murs étaient recouverts de peintures ou d’inscriptions. Puis Fiorelli (1823-1896) archéologue Italien qui a utilisé ses moulages en plâtre des « squelettes » pour connaître les dernières attitudes imprimées dans les cendres des Pompéiens surpris par la mort.

La grotte de Lascaux

Angkor, la redécouverte de cette cité Khmer aura lieu vers 1850 mais c’est Henri Mouhot naturaliste français qui fut le premier à faire connaître en 1863 les merveilles d’Angkor.

Le phare d’Alexandrie

Petra, créée dans l’antiquité vers la fin du 8e siècle avant JC. La capitale des Nabatéens était situé à la croisée des routes de soie et des épices et a prospéré pendant des siècles. C’est l’explorateur Suisse Jean Louis Burckhardt qui l’a redécouvert en 1812.

sans oublier le célèbre archéologue Indiana Jones !

1 réflexion au sujet de “Nos ancêtres les Magdaléniens il y a 13000 ans sur le site archéologique d’Etiolles (91)”

Laisser un commentaire