L’état civil et les registres paroissiaux

L’état civil et les registres paroissiaux représentent notre principale source de recherches pour la généalogie. Mais il y en a d’autre.

Les archives départementales ont été fondées par la loi du 5 Brumaire an V (26/10/1796) pour assurer la conservation des archives de l’ancien régime.

Les archives départementales ont pour mission de collecter, contrôler, classer, assurer la conservation et communiquer les fonds d’archives. Ils sont composés des archives anciennes (avant 1790) et des archives modernes (de 1790 à 1940). Les archives sont regroupés selon leur nature dans des séries identifiées par une lettre. La lettre E correspond aux registres paroissiaux, l’état civil et les minutes notariales.

Le fondement des registres paroissiaux vient de l’ordonnance royale de Villers-Cotterêts le 15/08/1539 signée par François 1er pour les actes de baptêmes. Egalement c’est ce jour là que le français est imposé comme langue administrative au lieu du latin.

Plus tard l’ordonnance de Blois en Mai 1579 impose la tenue des registres de mariages et de sépultures. L’union est précédée d’une publication et la célébration doit être faite en présence de quatre témoins.

En Avril 1667, Louis XIV promulgue l’ordonnance de Saint Germain en Laye (Code Louis) qui exige la tenue en double exemplaire des registres paroissiaux. Un exemplaire pour le curé et l’autre pour le greffe du bailliage.

L’état civil a été crée par décret des 20 – 25 Septembre 1792. Les mairies sont chargées d’inscrire sur des registres séparées, en double exemplaire les naissances, mariages et décès, l’un des exemplaires est destiné au greffe du Tribunal. Le délai de communication des documents est de 75 ans depuis la loi du 15/07/2008 pour les naissances et mariages. Les actes de décès sont librement communicables.

Voici une petite vidéo pour vous montrer comment on effectue une recherche dans les registres paroissiaux :

Pour accéder directement à la liste des départements ou les archives ont été numérisées (recherches avant 1900), cliquez ici . Après c’est très simple choissisez une commune, la nature de l’acte (naissance, mariage, décès) , les années et cliquez pour obtenir la liste des images d’archives numérisées.

Pour demander un acte d’état-civil (de 1792 à nos jours),

cliquez ici : demander un acte d’Etat-civil

Exemple d’un acte de mariage daté du 29/12/1849 de Louis GUILLERMAIN et de Florence MEUNIER. à Courtenay (45). Dans cet acte on a l’officier d’état civil qui présente les mariés. Ce que l’on trouve :

acte de mariage GUILLERMAIN – MEUNIER

–  le nom des parents des mariés;

– le lieu et la date de naissance des mariés;

– le lieu et la date de décès des ascendants éventuels (Marie Anne Véronique JOIGNEAU la mère de Louis est décédée par exemple le 21/01/1825);

– les témoins de mariage des amis ou des personnes proches de la famille (frères et soeurs, oncle, etc);

– les signatures des mariés ainsi que des témoins

 

Comme vous pouvez le voir au début c’est assez difficile de lire mais on s’habitue très vite à cette écriture assez régulière.

Les recherches s’effectuent par « ricochet ». Lorsque l’on trouve un acte, très souvent on dispose de nouvelles dates, de noms qui nous permettent d’avancer à petits pas.

Prenez soin de vérifier comme même chaque informations.

1 réflexion au sujet de “L’état civil et les registres paroissiaux

Laisser un commentaire