Les cartes photographiques numérisées utiles pour retrouver des visages familiaux

Que fut ma surprise lorsque j’ai parcouru avec attention la collection des cartes photographiques de Pierre Douzenel de la sous-série 30FI des archives en ligne de Saint Denis (93). Je suis tombé (après avoir observé chaque image) sur un groupe de soldats de la 1ère guerre mondiale visiblement blessés et fatigués rue des Poissonniers de la dite ville. Une inscription manuscrite figure sur la carte « Souvenir de la maison Meysonnier à St Denis le 14 Mars 1916″. En effectuant un agrandissement le curseur de la visionneuse j’ai semble t-il reconnu un visage qui pourrait certainement être celui de mon arrière-grand père.

Les fonds iconographiques, cartes photographiques, cartes postales, portraits et photographies ont une place de plus en plus importante en généalogie car on met enfin un visage sur un nom, prénoms…

Contrairement aux cartes postales qui ne s’intéressent qu’au bâti, paysages et perspectives, la carte photographique s’attache aux personnes, visages, sentiments, familiarité du quotidien. D’ailleurs ont voit bien dans le groupe de soldats leurs traits tirés et leurs blessures.

Ci-dessous la carte photographique d’un groupe de soldats :

carte photographique

Voici un agrandissement du visage en bas au milieu : Peut être mon arrière grand-père ?

On remarque tout de suite les yeux fatigués par la guerre.

Ces soldats dont certains ne sont jamais revenus vivants, s’imaginent-ils encore que l’horreur de la guerre va durer encore 2 longues années …

La question que je me suis posé, est-ce mon arrière-grand père ? car on a forcément un doute lorsqu’il s’agit de documents venant d’une source extérieure de la famille. J’ai plusieurs photos de lui au même âge, pour comparer les portraits. Ci-dessous 2 photos de mon « vrai » arrière-grand père :

renéRené2

 

 

 

 

 

 

A gauche la photo date de 1909, à droite je ne sais pas exactement. A noter la présence du col blanc identique avec la photo d’en haut. Les traits du visage se ressemblent étrangement ! Ce qui est sur c’est qu’il habitait à Saint Denis (merci les enregistrements militaires, et les listes électorales, numérisés en plus !).

Mais voilà j’ai consulté son journal de guerre, il mentionne (le hasard des choses) des faits ce jour même là :

« Nous quittons la grotte le 14 Mars (1916) et allions à Berneuil sur Aisne, au delà d’Attichy, où nous trouvions un grenir malpropre pour nous loger. Le temps était devenu radieux ; le printemps allait commencer« …

Son journal raconte qu’il était donc en plein dans la bataille de Verdun qui a eu lieu du 21 février au 19 décembre 1916.

Par ailleurs mon AGP a été blessé par un éclat d’obus en Juillet 1916

Mais alors c’est lui ou pas lui ? vu la photo cela ne fait ancun doute…

La date de la carte photographique pourrait très bien être erronée (écriture manuscrite) tout comme la date ou même l’année sur le cahier de mon AGP ??

Bien entendu il a eu des permissions pour revenir voir sa famille, il ne pouvait pas être de toute façon au four et au moulin….

De votre côté, avez-vous trouvé des membres de votre famille dans des fonds iconographiques, cartes photographiques numérisés et en ligne ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>