Les 7 raisons qui me motivent à faire de la généalogie, et vous quelles sont les vôtres ?

Faire des recherches généalogiques, c’est long, très long !

On pourrait se demander, à la longue, mais qu’est ce qui nous motive pour faire autant de recherches ? Car ce n’est pas si anodin de chercher parfois pendant des heures, des jours pour quelques fois ne pas trouver ce que l’on cherche !

Et pourtant des centaines et des centaines de généalogistes en herbe comme moi, compulsent les registres pour remonter les générations et établir leur généalogie. Plusieurs fois c’est vrai je me suis posé la question, mais est-ce nécessaire de faire de la généalogie puisque nos ancêtres sont morts et des fois depuis plusieurs siècles ! Certaines personnes vont vous dire que le présent n’a point d’avenir sans le passé ! Oui mais d’accord mais cela ne suffit pas à expliquer les recherches incessantes que nous généalogistes effectuons ! Après avoir réfléchi longuement à la question, j’ai trouvé quelques réponses et je vous expose les 7 raisons qui memotivent à faire de la généalogie + un bonus plus bas de raisons supplémentaires :

La toute première raison et la plus simple à expliquer, je l’ai trouvé dans un film ! Peut être que vous connaissez le film Prisonniers du temps qui vient d’un roman de science fiction écrit en 1999 par Michael Crichton et adapté au cinéma par Richard Donner en 2003. Une bonne partie de l’histoire se passe en Dordogne au 14e siècle pendant la guerre de 100 ans.

Dans la vidéo ci-dessous est extrait du film « prisonniers du temps », on y voit un archéologue parler de sa passion à un compagnon lui expliquant ses motivations à faire de l’archéologie. Le compagnon ne trouvant au début aucun intérêt à faire de l’archéologie, en disant même qu’il ne comprend pas cette passion pour le passé et se demande si l’avenir ennuyait les archéologues ? Il accuse même l’archéologue que c’est son côté romantique qui lui motive à faire de l’archéologie.

L’archéologue exaspéré que son compagnon ne comprenne pas sa passion, lui montre une vieille tombe d’un couple sculptée dans de la pierre et rebondit d’ailleurs sur « ce côté romantique ». Lorsque l’archéologue explique que cette tombe n’a qu’une oreille et que c’est comme sa, le compagnon lui rétorque qu’on va la retrouver cette oreille, à côté… son visage se cripse…à ce moment là, l’archéologue à réussi à captiver l’attention de son interlocuteur et celui-ci va avoir une réaction spontanée :

« On connaît l’identité des amoureux ? », se demande t-il en montrant la tombe du couple pétrifiée. L’archéologue à gauche est étonné de voir son compagnon commencer à s’y intéresser à cette tombe et lui pose cette question qui va tout changer : « Pourquoi un type qui s’en fou, aimerait-il savoir tout d’un coup ? » et lui laisse un petit temps de réflexion. Le visage du compagnon se détend et lui répond par une phrase magnifique « Parce que cela m’intrigue ! »

Sa réaction très pertinente, explique très clairement que l’intrigue est la toute première motivation selon moi qui nous motive à faire des recherches généalogiques.

L’archéologue satisfait que son compagnon comprenne l’intérêt de s’intéresser au passé s’exprime avec une voix douce, en disant : « l’archéologie n’est pas que chercher dans les cailloux, la poussière et tout cela mais c’est aussi pour les gens de l’époque, pour en savoir un peu plus, qui ils étaient vraiment, quelle était leur histoire et en plus cela nous aide à comprendre d’où on est venu.. et aussi ou on va ».

La toute première raison est l’intrigue. L’intrigue va exciter notre curiosité au plus profond de nous même. Cette curiosité se nourrit par quelque chose qui va éveiller en nous de l’intérêt et de la surprise. Nous allons être animé par le désir de comprendre, d’apprendre, de voir, etc.. Nous allons être avides de connaître quelque chose qui est resté caché pendant longtemps et qui n’attend qu’à être découvert. Les archives existent et sont fait pour être lu et être redécouvert.

La 2e raison qui va nourrir mon intrigue est de retrouver par exemple une vieille photo familiale du début du siècle dernier comme celle ci-dessous qui date d’avant 1900 et qui montre une après-midi en famille. J’ai identifié certaines personnes et d’autres leur identité restera un mystère. Cela peut être tout autre document.

une après midi en famille avant 1900

A partir de cette photo, je vais rechercher les actes de naissances, mariages, remariages éventuels et décès de ces personnes. Toutes ont une histoire à raconter. Grâce aux photos de famille, on peut mettre un visage à un nom et prénom, ce qui donne une âme à un arbre généalogique. Je vais remonter les générations pour voir où cela me mène…

La 3e raison qui va me motiver pour faire des recherches dans les archives est de retracer le parcours militaire de mes ancêtres.

Par exemple connaître l’histoire des régiments d’Infanterie où était incorporé mon arrière grand-père pendant la 1ère guerre mondiale. La bataille de la Somme, sa blessure, sa convalescence puis le retour en famille. J’étudie aussi la correspondance familiale pendant la guerre, tout ce qu’ils ont du endurer. Récemment j’ai trouvé un ancêtre médaillé de Ste Hélène qui a combattu aux côtés de Napoléon Bonaparte pendant les campagnes tout comme 400000 autres soldats. En 1857, cet ancêtre a reçu cette médaille avec tout ceux encore survivants. Aussi, j’ai retrouvé le livret matricule d’un ancêtre Officier dans les archives de Vincennes.

La 4e raison qui va me motiver est de trouver un ancêtre avec un métier atypique.

Un jour, j’ai trouvé l’acte de décès en 1816 de Pierre François Leprestre qui était marin au Havre. Pendant longtemps je me suis demandé ce qu’a t-il pu faire pendant sa carrière de marin ? Plus tard en parcourant les registres matricules des gens sur mer dans les archives en lignes, j’ai découvert sa fiche détaillée de sa carrière de marin avec quelques anecdotes, dates, lieux et les navires où il a embarqué pour des missions en mer. Cela montre bien que l’on peut obtenir des informations supplémentaires en plus de l’état-civil grâce à des sources spécifiques tels que les archives de la marine.

La 5e raison qui va me motiver à faire des recherches dans les archives est celle de trouver éventuellement une branche noble, un ancêtre célèbre. C’est difficile car il faut remonter loin et souvent dans les branches maternelles. Mais une fois trouvée la « voie généalogique » conduisant à des ancêtres faisant partis de la seigneurie, cela me motive encore plus à connaître leur histoire.

La 6e raison qui  me motive est de retrouver des cousins et cousines pas forcément très lointains en degrés mais qui va me permettre d’échanger avec eux. Le « Saint Graal » pour moi est de trouver d’anciennes photos de familles qui proviennent de descendants d’un ancêtre commun, mais pour l’instant je n’en ai pas trouvé…

La 7e raison qui  me motive pour faire des recherches généalogiques est un besoin d’appartenance. En effet, nous sommes confrontés souvent à la question « d’où nous venons ? » Ce besoin de retrouver ses racines, la signification d’un nom de famille,  fait parti selon moi des besoins sociaux du 3e étage de la pyramide de Maslow. C’est justement en 1940 qu’Abraham Maslow expose sa théorie de la motivation. Ce besoin d’appartenance fait partie de notre quotidien. Pour nous construire nous avons quelque part besoin de savoir quelles étaient les personnes qui nous ont précédées et qui faisaient parti de notre famille.

pyramide de Khéops mais aussi de Maslow

Voici d’autres raisons qui nous motivent à chercher dans le passé :

  • Renouer les relations avec les parents ;
  • Mieux connaître ses ascendants en faisant des recherches paternelles ;
  • Envie de mieux connaître sa famille paternelle
  • La généalogie m’a aidé dans la vie à comprendre qui je suis, à me construire
  • Retrouver ses racines perdues ;
  • Combler l’absence de ses aïeux disparus trop tôt ;
  • quelle excitation, de chercher, de fouiner, de déduire et de trouver!!…. Et quelle fierté que de reconstituer cette ascendance qui fait que je suis là aujourd’hui. Si ma descendance ne s’intéressent de loin à ce que je fais, plus tard ils comprendront;
  • Retrouver des maladies héréditaires par la généalogie ;
  • Retrouver les lieux d’origine de ses grands parents ;
  • Le présent n’a point d’avenir sans le passé !
  • La généalogie permet de retracer sa propre histoire et de fouiller le passé;
  • Dresser l’arbre généalogique de la famille et remonter le plus loin possible, jusqu’à qu’il n’y a plus archives ;
  • Partir à la recherche de ses racines pour chercher, retrouver, découvrir les histoires entremêlées des familles ;
  • Retrouver une branche perdue de cousins éloignés au 5e degré ;
  • Découvrir si nous avons des ancêtres nobles, célèbres, atypique ;
  • découvrir des ancêtres qui faisaient un métier rare ;
  • retrouver ses racines est plus fort que moi et j’ai envi de savoir d’où je viens ;
  • découvrir des mystères familiaux, des secrets de famille ;
  • Offrir à nos descendants, le fruit de nos recherches comme une chronique familiale ;
  • retrouver les traces d’un oncle décédé il y a longtemps dont une tante n’arrêtait pas d’en parler ;
  • enquêter sur les liens familiaux, découvrir le lien avec tel ou telle personne ;
  • se balader dans les cimetières, les églises puis faire une recherche dans les archives départementales ;
  • on espère toujours trouver quelque chose de nouveau lors de nos recherches ;
  • Découvrir son histoire familiale ;
  • Découvrir ses racines ;
  • Découvrir ses origines ;
  • Savoir qui on est ? ;
  • Retrouver des ancêtres nobles ;
  • connaître les régions de France ou vivaient mes ancêtres ;
  • tenter de comprendre la signification de mon nom de famille ;
  • découvrir le parcours militaire des ancêtres soldats……

Et vous, quelles sont vos raisons qui vous motivent à faire de la généalogie ? Vous pouvez laisser vos commentaires en bas !

À propos de Jérémie BOURILLON

Bienvenue sur mon blog "Généalogie facile" dédié aux recherches généalogiques pour débutants, n’hésitez pas à poster vos commentaires ci-dessous pour une remarque, une question où même compléter l’article. Vous pouvez également partager le contenu à l’aide de la barre sociale en haut à gauche avec vos amis. Ensemble nous allons redécouvrir retrouver la trace de nos ancêtres à l’aide des différentes sources d’archives.
Ce contenu a été publié dans Articles, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>