A l’encre russe

L’histoire commence lorsque Nicolas Duhamel s’est vu refusé le renouvellement de son passeport qui avait expiré il y a quelques temps. La mairie du 5e arrondissement à Paris est formelle, il faut prouver que l’on est français à partir du moment où les parents sont nés à l’étranger.

Estomaqué, Nicolas Duhamel n’en croit pas ses oreilles lui qui est né en France !

Ce qui devait être une simple formalité de renouveller son passeport pour un français va être le point de départ d’une longue aventure généalogique pleine de rebondissements !

Direction le pôle de nationalité française à paris 13e qui le transfère vers le service central de l’état-civil de Nantes pour effectuer des démarches.

Nicolas Duhamel effectue une demande en ligne et quelques jours plus tard il reçoit un acte qui va boulverser sa vie et son intérêt soudain pour entreprendre des recherches généalogiques.

Sur le moment il ne compris pas ce qu’il se passait, sur l’acte en question mentionnait l’état-civil de ses parents en particulier son père Théodore Duhamel mais qui ne s’appelait pas Théodore mais Fiodor ??? puis il s’aperçu que son grand-père Lionel Duhamel n’était en fait pas son grand-père…

Sur le coup il alla directement chez sa mère Emma Van Der Vleuten de son nom de jeune fille pour aller lui demander des explications !!

Ses réponses sont sans équivoques voire tragiques et ce n’est pas fini.

Sa mère Emma a volontairement fait exprès de ne pas parler de la véritable identité de son père Théodore Duhamel. Ce dernier a par ailleurs péri d’un accident de bateau en 1993.

Mais pourquoi de tels secrets de famille ?

Et qui est cette dénommée Zinaida (Nina) Koltchine qui vient de Russie ?

Une généalogie qui paraissait simplement banale aux yeux de Nicolas Duhamel va se révéler être un véritable embrigriolo généalogique.

 

 

 

 

 

pour acheter le livre sur Amazon :

2 réflexions au sujet de “A l’encre russe

Laisser un commentaire